Une superbe impression en 3D vous récompense pour avoir investi votre temps et votre argent. Consultez ces conseils simples pour améliorer la qualité de vos impressions 3D !
Niveler le lit et régler la hauteur de la buse

La manière la plus fondamentale d’améliorer la qualité de l’impression 3D est de s’assurer que le lit est de niveau et que la distance entre les buses est correctement réglée. Vous pouvez utiliser une feuille de papier ou une jauge d’épaisseur pour déterminer la distance entre la buse et le lit.

Lorsque la buse (propre) est à la bonne distance du lit, le papier ou la jauge aura une résistance minimale lorsqu’il sera tiré. Il retournera également sous la buse sans force. Répétez cette procédure deux ou trois fois pour vous assurer qu’elle est exacte.

Vérifier la température de la buse

La température de la buse – ou des buses, s’il y en a plusieurs – influe directement sur l’apparence de l’impression. Si la buse est trop chaude, elle peut laisser des cordons de filaments entre les différentes parties. Lors de la fabrication de pièces de grande taille, les températures élevées font fondre les couches précédentes, ce qui entraîne une malformation.

Lorsque vous construisez des tirages plus grands, incluez un cube d’un centimètre construit sur le côté opposé de la plaque de construction. Cela permet d’éliminer la buse chaude de l’impression et de laisser le temps de refroidir. S’il y a des rangées de filaments entre les structures, utilisez un mur ou une structure de protection contre le suintement, une caractéristique courante des programmes de découpe.

Pour obtenir des conseils sur la façon d’obtenir la température parfaite pour les impressions PLA, consultez cet article. (Il en va de même pour de nombreux autres matériaux).
Trouvez le point idéal pour la température de votre lit

Le contrôle de la température de la plaque (ou du lit) permet d’améliorer l’adhérence de l’impression. Au fur et à mesure que le modèle s’imprime, chaque couche se rétrécit en refroidissant. Ainsi, chaque couche au-dessus du lit se contracte, et les couches qui rétrécissent font que les bords de l’impression s’éloignent de la plaque de montage.

Lorsque la température du lit est trop élevée, le modèle peut développer ce qu’on appelle des “pattes d’éléphant”. Cela indique que vous devez réduire légèrement la température du lit pour le tirage suivant.

Essayez différentes plaques de montage pour différents effets

Les différentes plaques de construction donnent des textures différentes sur le fond de l’impression. Les matériaux de base comme le verre, le PEI ou le ruban Kapton laissent une surface lisse. Les plaques de polycarbonate collées ou le ruban adhésif pour peintre laissent une finition mate.

Si vous utilisez un spray ou de la colle sur la surface, utilisez-en suffisamment pour coller à l’impression, mais pas au point de laisser des bosses ou des malformations. Un excès de colle ou de spray rend également difficile l’enlèvement de l’impression. En forçant, on risque d’endommager l’impression ou, si l’on exerce une pression suffisante, de casser ou de déformer la plaque.

Faites des essais pour voir quelle méthode est la plus efficace pour votre installation, mais aussi pour obtenir une finition qui met en valeur l’impression.

Faites attention au réglage et à l’entretien de l’imprimante

Chaque imprimante 3D a ses propres caractéristiques, et probablement certaines choses auxquelles il faut prêter attention pour améliorer la qualité d’impression. Par exemple, les Anet A6 et A8 sont des imprimantes peu coûteuses qui bénéficient d’une mise à niveau. Quelques-unes de ces mises à niveau sont détaillées dans cet article. Il contient également des conseils qui peuvent aider à trouver et à corriger les points faibles d’autres imprimantes bon marché.

L’optimisation de votre imprimante comporte de nombreuses petites étapes, comme le nettoyage et la lubrification des rails selon les recommandations du fabricant. Si l’imprimante est équipée de deux moteurs pas à pas pour l’axe Z, assurez-vous que le portique est à la même hauteur de chaque côté.

En continuant, vérifiez s’il n’y a pas d’oscillation dans le cadre. Assurez-vous que les boulons sont bien serrés et que tous les angles de 90 degrés sont carrés, et consultez le site web du fabricant pour obtenir une mise à jour du micrologiciel.

Traitez le filament avec précaution

De nombreux filaments aiment l’eau, l’absorbant de l’air ambiant. Les filaments exposés, en particulier l’ABS, le nylon et les matériaux souples, absorbent l’humidité, ce qui entraîne des problèmes.

Le filament humide se dilate pendant l’extrusion, car l’eau se transforme en vapeur et fait des bulles hors du plastique. Le filament éclate ou crépite en sortant de la buse, et lorsqu’on l’observe de près, il peut y avoir quelque chose qui ressemble à de la fumée. Le plus gros problème, cependant, est que l’impression aura l’air rugueuse une fois terminée.

Conservez les bobines dans des bacs en plastique avec du décessant entre chaque utilisation. Dans certains cas, il est possible de faire sécher la bobine de filament au four pendant quelques heures à très basse température. Construire votre propre bac chauffé qui alimente votre imprimante 3D est un projet amusant et facile !

Trouvez une trancheuse qui vous plaît et apprenez-la

Il est impossible de parler de la qualité d’impression en 3D sans parler des trancheurs. Une trancheuse est ce qui convertit un modèle 3D en instructions (code G) qui pilotent l’imprimante. Il en existe beaucoup, beaucoup, dont la plupart sont gratuites. Si l’impression n’est pas aussi “soignée” qu’elle pourrait l’être, alors voyez s’il existe un réglage de qualité “fine” ou “hyper”. Cela ralentira un peu l’impression, mais le résultat peut valoir la peine d’attendre.

Ne changez pas de trancheuse lorsque quelques tirages sont irréguliers. Recherchez le problème de qualité, puis modifiez un paramètre à la fois. Imprimez à nouveau et voyez si cela peut vous aider. Il existe de nombreux réglages, voici donc quelques conseils pour vous aider à démarrer.

Apprenez quels sont les réglages qui permettent d’améliorer la qualité, quel que soit le massicot choisi.

Utiliser les supports avec porte-à-faux

Les imprimantes FDM 3D fonctionnent en poussant le filament fondu qui se lie à la couche inférieure. Lorsqu’il n’y a pas de couche inférieure avec laquelle il peut se lier, le trancheur peut alors essayer de combler le surplomb. Si le pont est trop long, l’impression s’affaissera ou échouera complètement. Il faut un peu de recherche et d’expérience pour savoir comment et quand utiliser les supports.

Remarque : lors de l’utilisation de supports, un peu de post-traitement (ponçage, rognage) permet de cacher les endroits de fixation.

Combler les lacunes dans les périmètres, les couches supérieures et inférieures

Lorsqu’on imprime quelque chose avec des détails, de petits trous peuvent apparaître sur le dessus et les côtés. Les problèmes de qualité le long des côtés peuvent être résolus en augmentant lentement la quantité de chevauchement du périmètre avec le remplissage. À chaque petit ajustement, essayez l’impression pour voir si elle comble l’écart.

Si la vitesse est trop élevée lors de la production du remplissage, le filament extrudé peut ne pas rester avec le périmètre car la buse n’est pas en place assez longtemps pour qu’elle forme un lien. Dans ce cas, réduisez la vitesse d’impression, mais pas trop, car d’autres problèmes peuvent survenir.

Vérifiez également la quantité de filament extrudé. Lorsque vous modifiez cette quantité, faites-le avec de très petits ajustements. Augmentez la vitesse de quelques centièmes (.01), puis faites un essai d’impression à chaque ajustement.

Ajustez le mouvement de l’axe Z pour éviter de traîner

Après avoir fait adhérer la première couche, il y a une ligne où la buse traîne sur la surface ou le périmètre de l’impression. Cela peut être dû à un manque de rétraction du filament. Il suffit de régler ce paramètre pour améliorer l’impression.

Certains trancheurs ont la possibilité de demander à l’imprimante d’augmenter la hauteur de la buse lorsqu’elle se déplace dans des espaces vides. Voyez si cela est inclus dans les paramètres avancés de votre trancheuse.

Ralentir la vitesse d’impression pour éviter les bourdonnements

Les sonneries, ou les échos sur les bords ou autour des éléments imprimés, réduisent la qualité visuelle. Ces lignes disgracieuses sont causées par les vibrations dues au mouvement de l’extrudeuse.

Pour résoudre le problème, réduisez la vitesse d’impression. Cependant, assurez-vous que l’extrudeuse se déplace suffisamment pour que la zone perforée ne surchauffe pas et ne cause pas d’autres problèmes de qualité.

Post-processus pour un aspect fini

L’enlèvement de supports ou l’élimination de petites imperfections peuvent être réalisés avec un couteau de bricolage ou du papier de verre, surtout si la peinture ou le polissage est en règle.

Certains plastiques, comme l’ABS, fonctionnent très bien avec un traitement à la vapeur d’acétone. Le résultat est une finition brillante, mais il affaiblit le modèle car il dissout le plastique, ce qui est un changement chimique.

Les plastiques composites, comme le laiton ou le cuivre infusé, sont améliorés par un ponçage et un traitement spécial pour faire ressortir un aspect terni. Par exemple, Brasso fait en sorte que le laiton ait un aspect usé.

Article similaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *